• votre commentaire
  • Victoire des salarié-es tunisien-nes de Téléperformance après 50 jours d’occupation des locaux, plusieurs jours de grève et des grèves de la faim pour quelques uns d’entre eux. 

    A l’issue d’une réunion organisée dans le local de l’Union générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT), dans l’après-midi du jeudi 18 avril 2013, un accord a été signé avec la société française Téléperformance. Ils ont obtenu :

    •  des augmentations à l'ancienneté tous les ans pour tous les salarié-es, pendant au moins les 13 ans qui suivent leur entrée dans l'entreprise, (jusqu'à 1,1% de revalorisation automatique par échelon annuel, selon la période concernée, avec un rattrapage rétroactif de l'ancienneté à hauteur de 0,7% par échelon).
    •  la réintégration de 15 "nouveaux" salarié-es, licencié-es du jour au lendemain après avoir rejoint la grève.
    •  l'engagement de la direction de ré-étudier les licenciements disciplinaires fin février de trois salariés dans le cadre d'un nouveau "conseil de discipline" paritaire : ces trois personnes sont des agents de maîtrise qui ont ouvertement soutenu les débrayages de janvier 2013 : l'entreprise les avait exclus pour des "fautes" mineures.

    Cette victoire en appel d’autres, dans tous les pays ou la direction française de ce géant mondial des centres d'appels pratique le gel de salaires et bafoue le droit de ses salariés à avoir des conditions de travail décentes. Tous les travailleurs doivent être unis dans les luttes !

     

     SOLIDARITE INTERNATIONALE !

     

             La Fédération CNT PTT félicite les salariés et  les syndicalistes tunisiens de l'UGTT (Union Générale des Travailleurs Tunisiens) qui ont menés un combat avec ténacité et  une détermination sans faille face aux menaces de l’employeur.

     


    votre commentaire
  • Le mardi 26 mars 2013 au matin, en ouverture du forum social mondial de Tunis, il y a eu un rassemblement de soutien d’environ 200 personnes, C’est le deuxième acte d’indignation des agents du pionnier des centres d’appels en Tunisie, Teleperformance qui emploie près de 6000 personnes à travers tout le pays. Après la grève de faim observée par trois salariés de la firme, un nombre important de leurs collègues se sont joints ce mardi à ce mouvement d’indignation pour protester contre des licenciement jugés abusifs. Etaient présents à leurs cotés une grande partie de la délégation de Solidaires avec des militant-e-s de la CGT, de la CNT et de nombreux représentants d’organisations étrangères du Maroc, d’Egypte, du Kenya, de Belgique, d’Argentine, du Canada... Ils sont apporté leur soutien et ont entendu les trois salariés actuellement en sit-in dans l’entreprise après avoir suspendu une grève de la faim de deux semaines. Téléperformance a demandé une réunion de conciliation, preuve que l’entreprise ne peut pas maintenir une politique dure et que les salarié-e-s ne veulent pas entendre..

     


    votre commentaire
  • Débat - Pratiques  d’émancipation sociale dans le cadre de la lutte anticoloniale -  Le 33 rue des Vignoles, un lieu de la lutte internationaliste.Jeudi 21 février 2013 - 19h
    Au 33 rue des Vignoles, Paris 20e
    (Métro : Buzenval ou avron)
     
     
    19h - Ouverture des portes
    19h15 - Présentation de la Semaine anticoloniale par l'association "Sortir du Colonialisme" et le Secrétariat international de la CNT.
    19h30 - Projection du documentaire : "Un aller  simple pour Maoré", un film d'Agnès FOUILLEUX sur Mayotte et les Comores.
    20h30 - Intervention de Jean-Pierre Biondi, auteur de "Clio et les Grands-Blancs - la décolonisation inachevée"
    (Ed. Libertalia) - http://editionslibertalia.com/Clio-et-les-Grands-Blancs.html [ Historien, journaliste (Combat, Franc-Tireur, ORTF), militant anticolonialiste né en 1929, Jean-Pierre Biondi a été le témoin direct de la décolonisation au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. Il est l’auteur de plusieurs essais dont 16 pluviôse An II. Les colonies de la Révolution (Denoël, 1989) et Les Anticolonialistes. 1881-1962 (Robert Laffont, 1992), ainsi que d’une étude sur Léopold-Sédar Senghor (Denoël, 1993) auprès duquel il a travaillé. ]


    21h - Interventions du Syndicat Unifié du Bâtiment (SUB-CNT) sur "le travail du syndicat pour l'émancipation sociale des travailleurs immigrés dans les métiers du bâtiment", de la Commissions locaux sur "l'importance historique du 33 rue des Vignoles dans les luttes internationalistes" et des membres du Secrétariat international de la CNT sur "les bases de notre internationalisme et de notre anticolonialisme en tant que syndicat de lutte de classes".
     
    Tables de presse + Bar + Restauration rapide (en soutien à la défense des locaux CNT du 33 rue des Vignoles)
     
    Organisé par l’Union régionale CNT de la région parisienne
    (www.cnt-f.org/urp) et le Secrétariat international de la CNT
    www.cnt-f.org/international

    votre commentaire
  • Article de http://www.tsa-algerie.com.

    Les employés d’Algérie Poste mettent fin à leur mouvement de grève, à l’issue d’une rencontre tenue ce samedi (12 janvier 2013) près de la Grande‑Poste entre leurs délégués et le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, a‑t‑on appris auprès des travailleurs, rassemblés ce samedi 12 janvier devant la Grande‑Poste, au centre‑ville d’Alger. « Nous sommes en train de les appeler à reprendre », a déclaré à TSA, Omar Kassi, l’un des délégués des travailleurs. Les postiers reprendront donc le travail demain dimanche, après deux semaines de grève, le ministre ayant répondu positivement aux revendications des travailleurs, selon M. Kassi.  

    Les postiers revendiquent entre autres un audit mené par l’inspection du travail sur les ressources humaines au sein de l’entreprise depuis 2003 ainsi que l’intégration du personnel relevant du dispositif du pré‑emploi et du contrat de travail aidé. « Tous les points de notre plate‑forme sont acquis à l’exception du rappel à effet rétroactif à compter de 2008. Sur ce dernier point, le ministre a donné son accord de principe mais la question sera examinée dans le cadre d’une commission de travail qui sera mise en place avant la fin du premier semestre 2013 pour élaborer une nouvelle convention collective », a expliqué M. Kassi. Un communiqué détaillant tous les points de la plate‑forme acceptés par le premier responsable de la tutelle a été distribué aux travailleurs protestataires. « Nous tenons à présenter nos excuses à tous les clients d’Algérie Poste », a ajouté Omar Kassi.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique