• Communiqué de presse suite aux propos de J.P Bailly, PDG de La Poste.

    Communiqué de presse suite aux propos de J.P Bailly, PDG de La Poste.

    Communiqué de presse

     

    Monsieur J.P Bailly, PDG de La Poste à tenu des propos insultants à l’encontre des postiers et des syndicats dans un livre paru récemment, "Ceux d'en haut" de Hervé Hamon, paru le 4 avril aux éditions du Seuil.

                Il y avait Lelong avec « les idiots des Centres de Tri »… Il y a maintenant Bailly avec « les salariés un peu inadaptés », qui ne supporteraient pas « un monde mouvant, provisoire, inachevé ». Le texte mérite d’être cité largement : « On ne les emmerdait pas (sic), on disait que ça faisait partie du casting, et on les laissait dans leur coin. Maintenant, par les temps qui courent, ils n’ont plus leur place dans les entreprises même si, à La Poste, ils restent boucler leur carrière, et font des déprimes à répétition. Ils seraient mieux hors de l’entreprise, mais non, le modèle qu’ils conservent en tête, c’est La Poste d’avant. Voilà. Ce phénomène-là, conjugué à l’action de syndicats minoritaires qui ont peu d’audience, qui veulent fermer La Poste, couler La Poste, ce phénomène là nous poursuit »....." Cela est une insulte inadmissible envers les personnes en situation de handicap, en attente de reclassement, ce sont des propos outrageux, discriminatoires et inacceptables !!!

                Il y avait Lombard alors PDG de France Telecom qui qualifiait la vague de suicide de « mode », il y a maintenant Bailly qui affirme « qu'il n'y a pas de malaise à La Poste, mais que certains postiers sont en difficulté quand se combinent, à l'occasion de situations de réorganisations, des échecs professionnels et des fragilités personnelles ». « Le taux de suicides chez nous est en fait inférieur au reste de la population », dit également M. Bailly. Nous constatons qu’il aborde avec froideur et désinvolture le malaise social à La Poste en réduisant les nombreux drames à un détail statistiques. Il s’en prend également aux syndicats en les accusant de « monter en épingle tel ou tel épisode strictement personnel ».

                Alors que la Poste demeure, le service public préféré des Français, cet énergumène argue sur l’inaptitude et l'immobilisme des postiers ???

                Plus de 100.000 postes supprimés en 10 ans (cf rapport Kaspar).
                Des centaines de suicides ou tentatives de suicides sous sa gouvernance.
                Des rapports accablants de la médecine de prévention... 

    Quoi en réponse, du déni, du dédain, de la suffisance. 

                Mr Bailly, comme vous l'a clairement exprimé le frère du cadre du siège, qui malheureusement a mis fin à ses jours le mois dernier, si vous n'êtes pas capable de mettre l'humain au cœur de votre entreprise, il est temps, bien temps dans votre cas, de prendre votre retraite. 

    Nous sommes fiers d'être postier,  

    Nous avons honte de vous avoir comme président ! 

    « Fête de la CNT région parisienne Les 3, 4 et 5 mai 2013 à La Parole errante (Montreuil) Projections, débats, concerts, salon du livreLe Postier Affranchi numéro 12. Avril 2013 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :